Les produits light vraiment light ?

belly-2473_1920
Apparus de manière fracassante dans les années 90, les produits lights sont consommés par 4 millions de Français. Mais nous font-ils vraiment maigrir ? Quelles sont les conséquences pour notre santé ?
– DÉFINITION LIGHT OU ALLEGÉ-
Selon la réglementation en vigueur, un produit peut être défini comme « allégé », lorsque sa teneur en un nutriment ou sa valeur calorique est réduite d’au moins 25% en poids par rapport à un produit de référence.
Cependant, il est important de savoir, en quoi le produit est allégé. En effet, selon cette législation, un allégement calorique global n’est pas imposé et offre aux fabricants une l’alternative entre différents nutriments (sucre, matières grasses….) et calories.
Donc « 0% de matières grasses » ne veut pas dire « 0% de calories », idem pour « allégé en sucres » ne veut pas dire « allégé en calories ». C’est pourquoi, il est important de bien lire les étiquettes.
Et oui, une diminution des sucres, peut se faire au profit d’un ajout en matières grasses (donc de calories) et inversement.

 

– CONCRETEMENT QU’EST CE QUE L’ALLEGEMENT-
Il est important de bien différencier les choses, « allégé » ne veut pas dire « sans » ou « à faible teneur en … ».
Le niveau d’allégement peut être très variable.
Les produits allégés en sucre
  • « Allégé en sucre », « à teneur réduite en sucre » : le produit contient au minimum 25% de sucre en moins qu’un produit standard.
  • « Sans sucres » : le produit ne contient pas plus de à 0,5g de sucre pour 100g, ce qui ne signifie pas qu’il est allégé, ni qu’il n’est sans calories.
  • « Sans sucres ajoutés » : le produit est fabriqué sans ajout de saccharose, de fructose, de sirop de glucose, de miel ou de jus concentré de fruits. ATTENTION, cela ne veut pas dire que l’aliment ne contient pas de sucres naturellement présents.
Les produits allégés en matières grasses
  • Le beurre standard du commerce doit contenir au moins 80% de matières grasses.
  • « Allégé » ou « à teneur réduite en matières grasses » : le beurre contient entre 41 et 62% de matières grasses.
  • « Léger », « light » ou « à faible teneur en matières grasses » : le beurre doit contenir entre 35 à 41% de matières grasses.
À noter que les étiquettes « light » n’ont pas la même réglementation que les produits « allégés », pour le light ce n’est que du marketing sans garantie nutritionnelle.
Il faut donc faire attention aux produits ayant la dénomination « minceurs » ou « light » qui peuvent selon les produits n’être pas moins riches en calories et voire plus énergétique que la version standard.
– CES PRODUITS PEUVENT-ILS FAIRE MAIGRIR ? –
Prenons plusieurs exemples.
Le chocolat
chocolate-567234_1920
La version light, moins sucrée, nous permettrait de continuer à nous régaler sans prendre de poids, c’est tentant, mais qu’en est-il vraiment ?
VN CHOCOLAT
Le chocolat allégé, est allégé seulement en sucre et enrichi en matières grasses pour qu’il conserve une texture agréable, craquante et un esthétique.
De par l’ajout de matières grasses, ce produit est plus calorique que le chocolat traditionnel.
Néanmoins, pour les personnes diabétiques, devant veiller à leur consommation de sucre, ce chocolat peut-être bénéfique.
Les yaourts

yaourt

Les yaourts allégés, représentent en France, 1 pot acheté sur 5.
VN yaourt
Le lait entier des yaourts nature traditionnels est remplacé par du lait écrémé ce qui lui confère une réduction calorique. Mais la texture de ces produits n’est pas satisfaisante (yaourt trop liquide). En effet, les matières grasses sont un facteur d’onctuosité, de saveur et permet de stabiliser le produit. Pour compenser, les industriels utilisent de la gélatine de porc (gélifiant naturel) extrait des carcasses et de la peau de porcs.
Les yaourts allégés aux fruits ne contiennent pas de sucre mais du sirop de fructose/glucose fabriqué à partir de céréales. Cependant, il a été démontré que ce sirop en excès est mauvais pour la santé puisqu’il entraine une augmentation de la masse graisseuse, du mauvais cholestérol et des triglycérides entrainant alors des plaques d’athérome qui bouchent nos artères, maladies cardiovasculaires…
De plus, certains médecins pensent qu’il y a un lien entre la consommation de sirop de fructose/glucose et l’apparition d’un diabète.
Les sodascoca light
Les sodas lights sont devenus courants dans notre alimentation, pourtant nous allons voir qu’en consommant des sodas lights, nous consommons davantage de nourriture.
Pour réduire la valeur énergétique des sodas, les industriels utilisent la plupart du temps des édulcorants intenses.
Les édulcorants intenses, sont des produits chimiques au goût très sucré mais sans calories. Moins il y a de calories, plus il y a d’ingrédients chimiques.
Lorsque l’on mange des produits « normaux », la nourriture sucrée contient de l’énergie et notre corps l’a compris puisqu’il a été formaté ainsi depuis toujours, il se régule donc automatiquement.
Avec l’ingestion de boisson light, notre corps par le goût sucré de cette boisson, s’attend à recevoir de l’énergie. Si celle-ci n’arrive pas, nous allons manger plus, parce que nous aurons faim car le corps réclame cette énergie attendue.
Lorsqu’il détecte le gout sucré sans recevoir de l’énergie, notre organisme est en manque, il se rattrape donc au repas suivant.
La stévia (de plus en plus présente dans les sodas): est un édulcorant à base de plante originaire du Paraguay.
À l’état naturel, la stévia est verte et laisse un arrière gout de réglisse.
La stévia du commerce, est une molécule sucrante de cette plante, qui a été isolée dans un laboratoire, elle ne pousse plus au Paraguay mais en Chine. Il y a donc transformation de la plante, mais nous n’avons pas encore assez de recul pour évaluer les bienfaits ou les inconvénients de cette molécule.

 

– EN CONCLUSION-
Non, les produits light ne font pas maigrir, et consommés en prise isolée, ils peuvent même faire grossir.
On peut en consommer en connaissance de cause mais c’est loin d’être recommandé.
Nous vous recommandons donc de consommer des produits « standards », quelle que soit leur nature (sucré, salé, gras…) mais en quantité raisonnable, et nous ne nous en porterons que mieux.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s