Les faux sucres : promesse ou calvaire?

Depuis plusieurs années, les édulcorants ne font qu’augmenter dans notre alimentation (sodas lights, produits minceur…) mais que font-il réellement sur notre corps ?
Une nouvelle étude diffusé sur radio Canada a démontré un nouveau voile sur les édulcorants. Comme nous le savons déjà, les édulcorants (faux sucres) n’aident pas à la perte de poids et il semblerait même qu’ils pourraient causer des dommages sur notre organisme.
Aspartame, saccharine, succralose, Stévia… ont envahit nos produits alimentaires depuis les années 70 avec la promesse du « zéro calorie égale perte ou prévention de la prise de poids ». 40 ans plus tard, les édulcorants ne semblent pas avoir rendu la marchandise.
Plusieurs études ont démontré que remplacer le sucre par des édulcorant ne fait pas perdre de poids.  Comment peut-on l’expliquer ? Trois hypothèses circulent actuellement pour expliquer l’échec de ses molécules sur la perte de poids.

sugar-973899_960_720

Induction de l’intolérance au glucose par altération de la flore intestinale

En 2014 une étude a sonné l’alarme concernant l’impact des édulcorants sur l’intolérance au glucose. L’intolérance au glucose précède souvent le diabète, c’est une difficulté du corps a ingérer le glucose de façon adéquate. Elle se caractérise par un glucose sanguin plus élevé que la normale. Il semblerait que la flore intestinal jouerait un rôle dans le métabolisme du glucose et que  les édulcorants altère la flore intestinale. Cette étude devra être reproduite à plus grande échelle afin de confirmer l’impact des édulcorants sur le risque de diabète.

 

Distorsion cognitive

La consommation d’aliments avec édulcorants étant perçu comme « faible en calorie » peut nous donner bonne conscience et nous inciter à consommer plus d’autres aliments au cours de la journée. On peut se dire par exemple : « puisque j’ai pris une boisson gazeuse allégée avec ma pizza, je peux me permettre une pointe de pizza en plus ». Ce phénomène expliquerait en partie pourquoi les gens qui consomment des édulcorants ont au final un apport calorique équivalent à ceux qui n’en prennent pas.

 Altération du métabolisme des vrais sucres

Les édulcorants déjouent les papilles gustatives. En prenant quelques chose qui est sucré, le cerveau s’attends à ce que ça procure des calories. Ceci provoquerait une baisse d’hormone de la satiété. La conséquence serait l’élévation du taux de sucre sanguin avec risque de diabète et de maladie cardiovasculaire.

stevia-74187_1920

CONCLUSION

Les preuves s’accumulent que les édulcorants n’offrent pas d’avantages et pourraient même causé des problèmes sur notre corps. On le constate quand il est question de poids et de santé.  Par rapport à la Stévia, l’édulcorant à la mode aujourd’hui, nous n’avons pas encore assez de recul pour connaitre les conséquences sur l’organisme.
Plutôt que d’utiliser les édulcorants pour remplacer le sucre tout en continuant à manger aussi sucré, il vaut mieux essayer de réduire sa consommation de sucres totales et d’améliorer la qualité globale de son alimentation pour  et mieux gérer son poids.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s