Le boom des bières artisanales

Que l’on soit hipsters, footeux, fêtards, ou bien avides de bons moments entre copains et copines (eh oui, elle a aussi ses adeptes parmi la gente féminine !), la bière artisanale fait une entrée fracassante dans nos vies.
Pétillante sous sa vaporeuse collerette de mousse blanche, fraiche comme la rosée dans sa robe blanche, blonde, brune ou ambrée, impressionnante de par sa couleur noire, la bière se décline en une infinie variété de goûts, fait vibrer nos papilles avec simplicité et se dégaine pour n’importe quelle occasion.
cheers-839865_1920
Le brasseur artisanal prend le temps d’affiner ses recherches, de jouer de sa créativité, de rechercher de nouvelles associations, de nouveaux goûts pour créer son breuvage…
Avec plus de 500 variétés de houblon, une cinquantaine de malts de céréales différentes, l’infinité de souches de levures et les potentiels adjuvants qui n’ont pour limite que l’imagination (fruits, légumes, épices, aromates, barriques…), chaque brasseur peut se faire sa marque de fabrique selon ses envies, le public touché, les saisons…
Leur but avant tout est de replacer le goût dans la bouteille contrairement aux bières industrielles et les Français l’ont bien compris.
Avec la nouvelle tendance (qui est franchement bonne) de consommer mieux : adieu la quantité, bonjour la qualité. C’est l’un des principaux facteurs favorisant le boom des brasseries artisanales.
 
Et même la haute gastronomie s’y met. Bien qu’indétrônable, notre bon et cher vin se voit une concurrence de taille avec cette petite venue.
L’amertume de la bière est un des principaux acteurs de cette association, elle offre de nouveaux accords avec nos assiettes, ce qui confère un nouveau défi pour les restaurateurs. De plus, elle est fabriquée avec des céréales cuites, la même réaction chimique se passe quand nous cuisons une céréale ou quand nous faisons rissoler un morceau de viande (la réaction de Maillard). De ce fait, une bière brune accompagne parfaitement un bon morceau de viande rouge grillée.
 
Avec ses diverses saveurs, la bière est bonne pour être bue tout au long du repas :
En apéritif :
Les bières blanches, blondes et fruitées

 

Avec des plats :
Bière blanche : Brandade de morue, coquille Saint-Jacques, fruits de mer
Bière blonde : Fondue Savoyarde, gratin dauphinois, asperges, carpaccio…
Bière de Noël : pot au feu
Bière ambrée : tian à la provençale, fricassée do Homard, foie gras
Bière brune : Pavé de rumsteck, crevettes marinées, huitres
Avec le fromage:
Bière blanche : ricotta, fontainebleau, chèvre extra-frais…
Bière blonde : Comté, emmental, mimolette…
Bière ambrée : brie, saint marcellin, reblochon, saint-nectaire…
Bière brune : roquefort, fourme d’ambert ..
En dessert :
Bière blanche : avec des fruits, tarte au citron, sorbet…
Bière ambrée : avec une gaufre au sucre, pain d’épices
Bière brune : avec un dessert à base de chocolat (fondant, moelleux, moka…)

 

beer-923633_1920

 

Un petit point de vue nutritionnel (pour se donner bonne conscience) :

La bière est riche en vitamines du groupe B (B1, B2, B6 et B12) qui sont nécessaires à la transmission de l’influx nerveux, production d’énergie, fabrication des globules rouges et des hormones …
Elle est également bien fournie en potassium (participe au fonctionnement musculaire et neurologique et le maintien d’une bonne pression artérielle), phosphore (l’un des constituants principaux des membranes cellulaires) et magnésium (participe fonctionnement du système immunitaire, la contraction musculaire, production d’énergie…).

 

Une pinte de bière, soit environ 50 cl, apporte en moyenne 170 kcal, ce qui équivaut à :
Un steak haché
ou
4 tranches de jambon blanc
ou
Une boite et demie de petit pois (boite de 200g)
Bref, on retiendra surtout l’apport en vitamine B, potassium, phosphore et magnésium que la bière peut nous apporter.
Remarque essentielle : Il faut absolument consommer avec modération et exceptionnellement (pas tous les jours).
Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Mona dit :

    Super intéressant cet article !

    J'aime

  2. Chill Bromance dit :

    Super article ! Et la bière est préférée pour sa proximité, la qualité apportée à sa confection : c’est vraiment une passion pour le brasseur, donc il produit de meilleures bières que les industrielles qui sont faites pour plaire au plus grand nombre et être rentable ! Alors que le micro-brasseur s’adresse à une niche et un goût spécifiques 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s