Les perturbateurs endocriniens: comment les éviter dans notre alimentation

C’est simple les perturbateurs endocriniens sont partout !
Méconnus pour la plupart, voici quelque temps qu’on nous parle que de ça ! Et pourtant, ils sont partie intégrante de notre vie quotidienne, présents dans l’eau, les aliments ou encore les cosmétiques…
Mais que sont vraiment ces substances ? D’origine naturelle ou artificielle, elles sont chimiques et très présentes dans notre environnement, il est difficile de leur échapper même en vivant au fin fond de la campagne.
Ces substances agissent sur notre système endocrinien, c’est à dire sur nos organes qui sécrètent les hormones (ex : thyroïdes, ovaires, pancréas …)
# LES RISQUES
Mauvais pour la santé, ils peuvent entrainer des problèmes de fertilité, des malformations génitales, voire certains cancers… Bref, ce ne sont pas nos alliés.
L’agence nationale de sécurité sanitaire commence à prévenir les Français, en indiquant : « des études épidémiologiques observent en particulier une évolution de la fréquence de pathologies diverses touchant notamment les organes de la reproduction, ou encore des altérations de la fertilité pour lesquelles les chercheurs interrogent une relation possible avec des effets perturbateurs endocriniens ».
# COMMENT COMBATTRE LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS ?
Il faut lutter au quotidien, tout mettre en oeuvre pour limiter l’exposition à ces substances. Longue mais simple et saine, c’est l’acquisition de gestes qui permettent de neutraliser un certain nombre de ces substances en évitant notamment l’accumulation de plusieurs substances nocives qui augmentent les risques.
# D’UN POINT DE VUE ALIMENTAIRE
90% de l’exposition aux perturbateurs endocriniens se fait par le biais de l’alimentation et de la boisson.
Les pesticides sont connus pour contenir énormément de perturbateurs endocriniens.
Pour info : la France est le premier pays Européen utilisateur de pesticides, le 3éme au rang mondial.
Pour les éviter un maximum :
Acheter des produits bio français labellisés (les produits hors Union Européenne ont très souvent une réglementation plus souple).
Cuisiner, il est tout de même préférable de manger des aliments frais, plutôt que ceux qui sont conditionnés dans des emballage plastiques et boites de conserve.
Limiter la consommation des produits animaliers qui contiennent le plus de PCB (des polluants à très longue durée qui restent dans l’environnement, s’infiltrent dans les sols, les rivières , les mers, l’herbes …). Notons que chez l’adulte, environ 50% de l’exposition alimentaire aux PCB est apportée par les poissons (contenus notamment dans le gras) du poisson et fruits de mers, 20% par le lait et produits laitiers et 20% par les viandes.
Pour réchauffer nos mets au micro-ondes, il est plus judicieux de choisir un contenant en porcelaine, faïence, terre cuite ou verre. En effet, si vous les faites réchauffer dans une barquette en plastique, la chaleur fait migrer le bisphénol ou les phtalates (perturbateurs endocriniens) dans les aliments.
Remplacer nos poêles et casseroles au revêtement anti-adhésif (contenant des perturbateurs endocriniens) par des poêles durables. Le mieux est d’utiliser une poêle 100% fonte naturelle que nous pourrons garder à vie.
Idem pour nos cafetières, théières, bouilloires choisissez les sans plastiques. Remplacer les passoires, grosses cuillères et autres outils de cuisines en plastiques par des ustensiles en bois.
# REMARQUE
En France, depuis 2015, le bisphénol a été banni des contenants alimentaires (il recouvrait l’intérieur des boites de conserves, canettes…) mais il se pourrait et il est même fort probable, que le remplaçant du bisphénol ne soit un autre perturbateur endocrinien.
L’idéal reste donc d’éviter au maximum les emballages alimentaires.
# POUR CONCLURE
Les perturbateurs endocriniens se libèrent en plus grand nombre, et plus facilement au contact de températures très chaudes ou très froides, c’est donc là qu’il faut chercher à les éviter le plus possible. C’est pourquoi, il est important de ne pas faire chauffer les plats/ aliments dans leurs contenant en plastique mais plutôt dans une assiette en céramique, éviter les gobelets en plastiques pour le thé/café du matin …
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s