Les poissons bleus sont-ils fabuleux ?

Manger des poissons bleus, c’est bon pour la santé.
# QU’EST CE QU’UN POISSON BLEU ?
Il s’agit de poissons à la peau azurée et à la chair grasse.
Parmi eux les thons, saumons, maquereaux, sardines et harengs.
# LES BIENFAITS
Le secret de leurs bienfaits réside dans l’extraordinaire richesse en oméga 3, des acides gras dont les études ne cessent de montrer l’intérêt pour une bonne santé.
Ces précieuses graisses interviennent dans le fonctionnement de la rétine et du cerveau et préviennent la formation de caillots, en régulant le débit sanguin.
De plus, les oméga 3 seraient utiles pour parer à la survenue de la schizophrénie chez des personnes à risques, selon les recherches d’une équipe australienne de l’université de Melbourne.
Ils auraient également le pouvoir d’éloigner la dépression, selon une analyse passant au peigne fin 26 études.
Ou encore améliorer la qualité de vie de malades atteints de cancer, de réduire le risque de décès en cas de cancer de l’intestin, de diminuer les complications après une chirurgie cardiaque.
Mais ils permettent aussi d’augmenter la force musculaire des femmes âgées et jouent un rôle de prévention de l’asthme infantile.
# PROFITER DES BONNES GRAISSES
Un autre paramètre qui doit être pris en considération : la façon dont nous nous procurons ces miraculeux acides gras.
Si leurs bénéfices cardiovasculaires sont en effet démontrés lorsqu’il s’agit de manger du poisson, il va en revanche tout autre avec les compléments alimentaires ou des aliments enrichis en oméga 3.
La preuve a été apportée en 2012, par une équipe Grecque ; elle a examiné dans le détail 20 études, portant sur plus de 68 000 personnes.
Les résultats sont sans appel : une supplémentation en oméga 3 n’est absolument pas associée à la diminution du risque de mort subite, de crise cardiaque ou d’ AVC (accident vasculaire cérébral).
Pour profiter pleinement des bonnes graisses, il faut favoriser les apports en oméga 3 provenant du poisson.
# LE PROBLEME
Il existe malgré tout un risque, à ne pas négliger, à consommer beaucoup trop de poissons bleus.
Les mers sont contaminées par les rejets de pesticides, de médicaments et de métaux lourds, toutes ces substances sont ingérées par les poissons.
Les gros poissons qui mangent les petits, concentrent au final, plus de polluants dans leur chair.
# QUELLE CONSOMMATON
L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) encourage à consommer les poissons bleus, type sardines ou maquereaux, deux fois par semaine.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s